Comment avoir confiance en soi lorsqu’on est un(e) ado complètement perdu(e)


Obtenir un peu plus confiance en vous  dès ce soir ? 

C'est possible grâce à nos 4 videos gratuites 

 

Vous désirez découvrir comment un(e) ado peut avoir confiance en soi car vous en êtes un(e) qui se sent complètement perdu(e).

Comment avoir confiance en soi lorsqu’on est un(e) ado complètement perdu(e)

En effet, vous êtes sujet(te) à différentes crises d’identité, de complexes et de doutes. Vous n’avez plus de repères. Vous doutez de chacune de vos décisions.

Vous n’osez pas vous affirmer face à bon nombre de situations. Vous vous sentez inférieur(e) aux autres. Et vous voudriez bien les retrouver, ces repères. Vous aimeriez venir à bout des différentes crises que vous traversiez.

Mais comment y parvenir ? Comment avoir confiance en soi quand on est un(e) ado complètement perdu(e) ? Ci-dessous, se trouve la réponse à une telle question !

Confiance en soi et adolescent(e) : corrélation

Vous vous demandez quelle est la corrélation entre la confiance en soi et le fait d’être ado ? Selon Bee en 1989, l’adolescence est la « période de transition durant laquelle, l’enfant change physiquement, mentalement et cognitivement pour devenir adulte ».

Cette période est caractérisée par différentes modifications tant sur le plan physiologique, psychologique que social. Des changements s’opèrent désormais dans les relations de l’ado avec  sa famille, ses amis, tout son entourage.

Ces changements peuvent générer différentes crises chez l’ado. En effet, durant la période de l’adolescence, le/la jeune :

  • traverse une crise d’identité. Il/elle veut se démarquer de ses parents, de ses amis, de son entourage. Il/elle cherche à devenir une personne à part entière, une personne libre, indépendante et capable de prendre ses propres décisions ;
  • est sujet à différents complexes. Les changements physiques et physiologiques engendrent des comparaisons de soi aux autres. L’ado peut ainsi à tort, commencer, par exemple, à développer des complexes par rapport à sa taille, à sa corpulence, à sa voix, à son teint, à son tour de poitrine, etc ;
  • fait face à une crise de doutes. Il/elle commence à douter de ses goûts vestimentaires, de son potentiel, de ses qualités, de ses atouts, de sa personne, de presque tout. Le/la jeune commence à se mirer à travers les yeux de ses amis. Il/elle se laisse désormais guider de plus en plus par le regard que les autres ont de lui/elle.

Un(e) ado sujet(te) à ces genres de crises, est un(e) jeune totalement perdu(e). Il/elle est sans repères. Le seul remède pour qu’il/elle se retrouve est de prendre ou reprendre conscience de la personne qu’il/elle est réellement, de s’accepter tel(le) qu’il/elle est, de croire en ses compétences, puis de se valoriser.

Il/elle a besoin de se faire confiance. Mais comment avoir confiance en soi dans de telles circonstances ?

Comment avoir confiance en soi en tant qu’adolescent(e)

L’adulte, plein de confiance en soi ou pas, que l’ado va devenir demain dépend de comment il/elle a vécu sa période d’adolescence, cette période transitoire où l’enfant grandit et mûrit pour devenir un adulte ; cette période où tout le monde a des problèmes de repères.

Sans repères le/la jeune ne saurait assurer sa vie d’adulte comme cela se doit. Sans repères il/elle ne saurait s’épanouir dans tous les domaines de sa vie. Or, avoir des repères est déterminé par le degré de confiance en soi-même. Oui, ado perdu(e) rime avec un manque d’assurance en soi.

Il est alors primordial d’avoir confiance en soi pendant cette période sensible de la vie.



Selon les experts en psychologie, avoir confiance en soi «c’est avant tout se connaître, c’est croire en son potentiel et en ses capacités ». Et il est clair que croire en soi relève essentiellement de soi-même et de personne d’autre.

L’ado est donc acteur/actrice principal(e) de la conquête de ses repères. Pour y arriver, il lui faudra :

  1. s’investir à fond dans une activité extrascolaire saine, et qui lui plaît. Il/elle peut par exemple s’investir dans les arts martiaux, la danse, le chant, le dessin, les clubs de lecture, le scoutisme, etc.

Cette activité lui permettra de rencontrer de nouvelles personnes, de sortir de son environnement habituel, de s’affirmer d’une autre manière. Il/elle apprend à construire son réseau social tout en s’épanouissant sur le plan personnel, lequel réseau social lui sera utile, plus tard durant sa vie professionnelle. Ainsi occupé(e), il/elle n’a plus le temps de se morfondre sur son sort, de s’apitoyer sur lui-même ou sur elle-même ;

  1. éviter de dramatiser mais apprendre à toujours relativiser ce qui lui arrive. Relativiser, c’est sortir de sa bulle d’égoïsme et accepter la vérité des faits. C’est accepter que la vie ne tourne pas autour de soi uniquement et que d’autres personnes vivent des situations plus complexes que soi. C’est raisonner de manière calme tout en faisant preuve d’une franchise objective.

L’ado, qui sait relativiser, prend toujours de meilleures décisions. Ce faisant il/elle suscite davantage le respect de sa famille, de ses amis, de son entourage.  Le respect que lui témoigne dorénavant tout son entourage lui fait se sentir plus confiant(e).

  1. arrêter de se mirer à travers le regard des autres. Autrement dit, il/elle doit arrêter de s’appuyer sur la perception que les autres ont de lui ou d’elle pour agir. Il/elle doit toujours agir sur la base de la connaissance objective qu’il/elle a de lui-même ou d’elle-même. C’est important de ne pas poser des actes juste pour plaire à tel(le) ou tel(le). Ce faisant, l’ado fait preuve d’assurance et donc de confiance en lui/elle.

Le/la jeune pubère, dans cette démarche de confiance en soi, doit être encouragé(e) par ses parents. Ils doivent l’encourager à ne point se dévaloriser. Ils doivent toujours lui rappeler qu’il/elle a de la valeur. Ils doivent le/la complimenter et lui apprendre à se complimenter lui-même ou elle-même.

Les parents du jeune/de la jeune pubère doivent éviter de le/la traiter comme le petit bébé qu’il/elle était autrefois. Ils doivent surtout l’amener, chaque fois qu’il/elle fait une bêtise, à réfléchir sur son erreur afin de ne pas la répéter la prochaine fois. Ils doivent lui faire confiance.

Conclusion

Le processus de construction ou de renforcement de la confiance en soi chez un(e) ado sans repères, exige le passage par les trois points sus-cités :

  • s’investir à fond dans une activité extrascolaire saine, et qui plaît ; ce qui va permettre de sortir de son petit cocon, et d’éviter de se morfondre sur soi ;
  • relativiser ce qui arrive ;
  • éviter de s’appuyer sur la perception que les autres ont de soi pour agir. Éviter de prendre des décisions dans le seul but de plaire aux autres, et sans penser à ce que l’on voudrait soi-même.

Chacun de ces points est important. Ils doivent être appliqués pour atteindre efficacement l’objectif d’avoir confiance en soi lorsqu’on est ou lorsqu’on a un(e) ado complètement perdu(e).

Voilà, si vous avez des questions, des apports, des préoccupations, merci de les partager avec nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Pour aller plus loin ...

Si vous voulez en savoir plus et si le sujet vous intéresse, ça vaut probablement le coup de découvrir le programme de Camille, psychologue diplômée d'état. En cliquant ci-dessous ...


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

annuaire top lienEl annuaireAnnuaire Annubel - Santé et Médecine