Confiance en soi : 7 exercices décapants pour la revigorer


Obtenir un peu plus confiance en vous  dès ce soir ? 

C'est possible grâce à nos 4 videos gratuites 

 

Manquez-vous de confiance en soi ? Si oui, désirez-vous découvrir des exercices qui vont vous permettre de la revigorer ?

Confiance en soi: exercices pour la revigorer
Confiance en soi: exercices pour la revigorer

Ci-dessous, vous en trouverez 7, tous plus décapants les uns que les autres. Bonne découverte !

Confiance en soi 1er exercice : faire la liste de vos victoires.

Voici un premier exercice décapant pour revigorer votre confiance en soi : faire la liste de vos victoires.

Vous voyez, la plupart du temps, si l’on perd confiance en soi, c’est parce que sans s’en rendre compte, on se concentre mentalement sur un échec que l’on a subi, puis sur un autre, et encore un autre. En fait, on se fait une liste de ses échecs ; ce qui pousse à penser que l’on est nul, que l’on ne vaut rien du tout. Conclusion : on perd confiance en soi.

Désormais, faites le contraire : prenez un stylo, un carnet de notes, puis faites la liste de vos victoires. Essayez de vous rappeler de toutes vos victoires passées, même celles qui vous paraissent toutes petites, voire insignifiantes.  Au fur et à mesure qu’elles vous viennent à l’esprit, inscrivez-les dans votre carnet de notes. N’oubliez pas de les numéroter par 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, et ainsi de suite.

Vous remarquerez ceci : au départ, vous ne vous rappellerez que de peu de victoires. Mais petit à petit, elles afflueront dans votre esprit. À un certain moment, vous vous direz à vous-même : « Tiens, j’ai connu tant de victoires par le passé ? Je ne m’en étais pas rendu(e) compte ! J’ai plus de valeur que je ne le crois ».

Vous sentirez alors votre confiance en soi se revigorer.

2ème exercice pour booster votre assurance en vous-même : revoir régulièrement votre liste

Si vous vous contentez de faire la liste de vos victoires et de ne rien faire d’autre, votre esprit oubliera très bientôt que vous avez accumulé par le passé de nombreuses victoires.

À la moindre petite erreur, au moindre petit échec, vous commencerez de nouveau par perdre confiance en vous-même. Car votre nouvelle confiance en soi n’est pas encore solide.

Voilà pourquoi pour booster cette confiance en soi, vous devrez revoir quotidiennement la liste de vos victoires. Si vous ne pouvez le faire chaque jour, faites-le au moins 3 fois par semaine à jour et heure fixes.

Donc, chaque jour, prenez le carnet de notes dans lequel vous avez noté vos victoires passées. Puis, relisez-les. Vous sentirez votre confiance en soi se booster.

Profitez-en pour ajouter celles de la journée à votre liste. Là, je vous entends me demander : « Celles de la journée ? Et si je n’en ai eu aucune ? ».
Vous en avez toujours. Chaque jour, nous réussissons des choses, peut-être pas grandes, peut-être toutes petites. Mais elles comptent. Car ce sont les petites choses qui mènent aux grandes. Ce sont les petites actions qui conduisent aux grandes.

Quand on veut bâtir une maison, on pose une brique, puis une deuxième, puis une troisième et ainsi de suite. Puis, un jour, on constate que la maison est bâtie.

Donc, même les petites victoires comptent ; et nous en avons chaque jour. Le seul problème, c’est que notre esprit a été habitué à ne voir que ce qui ne va pas. Notre esprit a été habitué à ne remarquer que le seul objectif important de la journée que nous n’avons pas atteint.

Pourtant, chaque jour, nous accumulons des victoires même si elles paraissent insignifiantes sur le coup. En voici quelques-unes :

  • Aujourd’hui, avez-vous réussi à vous concentrer sur votre boulot alors que vous avez mille et un soucis ?
  • Aujourd’hui, avez-vous réussi à sourire à quelqu’un alors que vous n’avez pas un seul franc en poche ?
  • Aujourd’hui, avez-vous fait un peu de sport avant la fin de la journée ?
  • Aujourd’hui, avez-vous cru, durant une tierce de seconde, à un avenir meilleur même si tout semble mal aller dans votre vie ?
  • Aujourd’hui, avez-vous réussi à sortir de votre lit le matin alors que votre seule envie, c’était de rester couché ?
  • Etc, etc.

Si, à la fin de chaque journée, vous vous demandez quelles sont les victoires -même petites- de la journée, votre esprit finira par les voir ; et votre confiance en soi s’en trouvera automatiquement boostée.

3ème exercice décapant pour revigorer votre confiance en soi

Vous voyez, l’une des raisons pour lesquelles nous perdons la confiance en soi, c’est parce que nous passons nos journées à nous critiquer et à nous insulter nous-mêmes. Je ne parle pas de la critique constructive, mais de la critique destructive.

Vous faites mal quelque chose ? Vous vous prenez la tête entre les deux mains, et d’un air consterné, vous vous dites : « Quel idiot ! ».
Vous n’avez pas réussi à faire quelque chose ? Vous vous dites : « Bon sang ! Je suis nul(le)», « Je n’ai aucune valeur », « Je n’y arriverai jamais ».

Si vous ne le faisiez qu’une seule fois, ce serait encore tolérable. Mais en fait, sans même vous en rendre compte, vous passez la journée entière et des années à faire ainsi. C’est donc normal que votre confiance en soi  s’explose et s’évanouisse.
Désormais, faites le contraire. Félicitez-vous et complimentez-vous vous-même à chaque fois que vous réussissez quelque chose. Acclamez-vous ! N’attendez pas, faites-le automatiquement !

N’oubliez pas que c’est ce que vous faisiez quand il s’agissait de vous critiquer vous-même et de vous insulter vous-même. Vous n’attendiez pas, c’était automatique !

Par ailleurs, cela ne vous a jamais semblé bizarre de vous auto-flageller en vous critiquant et en vous insultant vous-même. Car c’est ainsi que l’on vous a éduqué.

Alors, que cela ne vous semble pas bizarre de vous auto-récompenser en vous félicitant et en vous complimentant vous-même. Faites-le ; et vous sentirez votre confiance en soi s’accroître au fil du temps au lieu de diminuer.

4ème exercice décapant pour reprendre confiance en soi

S’il y a un exercice qui vous aide par excellence à reprendre confiance en soi ; s’il y a un exercice qui vous libère, et vous procure un sentiment de puissance ; s’il y a un exercice qui vous aide à vous épanouir, c’est bien celui-ci : faire ce qui vous fait peur, mais en y allant très progressivement.

Je n’ai jamais vu quoi que ce soit résister à ce puissant exercice.  « Fais ce qui te fait peur, et la mort de la peur est certaine » Disait le Général Georges PATTON.

Mais faites-le progressivement. Si vous essayez de le faire d’un coup, cela peut augmenter davantage votre peur et vous marquer à tout jamais. Si vous le faites progressivement, c’est plutôt votre confiance en soi qui s’en trouvera augmentée.

Je vais vous raconter une expérience que j’ai vécue : il y a de cela quelques mois, j’ai passé du temps dans une famille. L’un de leurs enfants avait 5 ans et … une peur bleue des insectes. Il les regardait de très loin, prêt à fuir au premier mouvement de leurs battements d’ailes ; et quand ses parents essayaient de l’approcher d’eux, il criait d’une façon horrible, et se débattait.

Je décidai d’agir : à chaque fois que cet enfant venait s’amuser avec moi, je m’approchais des insectes pour lui montrer qu’ils ne pouvaient rien me faire. Une fois que l’enfant comprit que les insectes ne me faisaient rien, je demandai à son frère jumeau (qui n’avait pas peur) de se rapprocher des insectes.

Quand l’enfant constata que son frère jumeau se rapprochait des insectes et que ceux-ci ne lui faisaient rien, il commença progressivement par réduire la distance entre ces derniers et lui, curieux de les découvrir. Toutefois, il veillait à garder une distance de sécurité, ceci afin de s’enfuir en cas de besoin. Je le vis répéter ce manège plusieurs fois.

Un jour, je décidai de passer à la vitesse supérieure. Je le pris dans mes bras, puis cassai un peu la distance qui nous séparait des insectes. Il se mit naturellement à crier, puis à se débattre, mais moins fort que d’habitude. Je ne fis plus un seul pas, ni en avant, ni en arrière. J’attendis-là un bout de temps, puis reposai l’enfant et le laissai s’éloigner dans la direction opposée à celle des insectes.



Quelques jours plus tard, je le pris à nouveau, puis m’approchai franchement des insectes. Il cria, il tempêta, il s’énerva. Mais je ne bougeai pas. Je pris juste le temps de lui crier inlassablement : « Regarde, on est proche d’eux ! Mais ils ne te font rien. Car tu es plus fort qu’eux ! ».

La troisième fois où je répétai ce manège, il protesta à peine. Aujourd’hui, quand il voit des insectes, il s’en approche pour les regarder. Mais ce n’est pas tout : sa confiance en soi s’est tellement accrue qu’il a vaincu également sa peur du noir.

Donc, si quelque chose vous fait peur, faites-le, mais allez mollo. Si vous avez par exemple peur d’aborder une femme, ne vous précipitez pas pour en aborder une. Vous perdrez vos moyens !

Au contraire, commencez par lancer des sourires à de parfaits étrangers. Une fois que vous vous sentirez à l’aise avec ça, commencez par complimenter de parfaits étrangers, et ainsi de suite.

Progressez encore et encore, mais petit à petit. Un jour viendra où vous vous sentirez à l’aise pour aborder une inconnue et lui faire la cour.

5ème exercice décapant pour accroître votre foi en vous-même

Il y a un exercice qui a accru ma confiance en soi durant toutes ces années. Le voici : lire, ne serait-ce qu’une fois par semaine, l’histoire d’un être humain (homme ou femme) parti de conditions très désavantageuses pour réussir.

C’est ainsi que j’ai découvert :

  • Oscar Pistorius qui a gagné des compétitions de sprint alors qu’il n’a pas de jambes,
  • Oprah Winfrey qui est devenue milliardaire alors que sa famille était tellement pauvre qu’on lui cousait des robes à partir de sacs de pomme de terre,
  • Mimie Mathy qui, malgré son handicap, est devenue une actrice hors pair, aimée, adulée des Français,
  • Et de nombreux autres
Cela m’a permis de comprendre que je pouvais réaliser mes rêves -surtout si je partais désavantagé. Larry Ellison, milliardaire et fondateur d’Oracle, n’a-t-il pas dit : « J’ai eu tous les désavantages requis pour le succès » ?!

Lire de telles histoires a accru ma foi en moi-même, a boosté ma confiance en soi.

Je vous suggère donc de faire de même !

6ème exercice décapant pour décupler votre confiance en soi

Avez-vous remarqué ceci ? Face à un défi à relever, un problème à résoudre, un objectif à atteindre, à chaque fois que vous pensez « Je ne peux pas », il vous vient une image à l’esprit : l’image d’un échec passé.

Ce sont ces souvenirs que votre esprit utilise pour vous convaincre de ce que vous ne pouvez pas. Il vous les présente comme une réalité, comme un fait : « Regarde ! Tu as déjà échoué à… par le passé. Qu’est-ce qui te fait croire que tu vas réussir à le faire aujourd’hui ? »

Rassurez-vous : votre esprit ne vous veut aucun mal. Il procède ainsi parce que vous l’avez habitué à cela. À présent, vous allez l’habituer à faire autre chose.

À chaque fois qu’un souvenir « Je ne peux pas » surgit dans votre esprit, remplacez-le par un souvenir « Je peux », et terminez le tout par la phrase « Je peux ». Imprimez ce souvenir dans votre esprit. Pensez-y tout au long de la journée tout en vous répétant « Oui, je peux ». Vous sentirez votre confiance en soi monter en flèches.

Donc, supposons que je dois bientôt prendre la parole en public. Mon esprit se souvient alors d’un jour où j’avais échoué, où j’avais eu peur. Je me remémore la scène, puis je pense : « Oui, c’est vrai ! Je ne peux pas ».

Je m’arrête alors : « Un instant ! Je me souviens de la fois où… ». Puis, je me rappelle d’une scène de prise de parole en public réussie, d’une scène où je me suis fait féliciter, acclamer, applaudir à tout rompre ; et je termine par « Bien sûr que je peux ! Je l’avais déjà fait par le passé ». Durant toute la journée, je me remémore alors cette scène. Ma confiance en soi se décuple.

Maintenant, la question que vous vous posez, c’est : « Et si je n’ai aucune expérience de succès dans le domaine où je manque de confiance en soi, que puis-je faire ? ».

C’est là que se trouve le dernier exercice décapant de confiance en soi.

Confiance en soi : 7ème exercice décapant pour la revigorer

Si je n’ai aucun souvenir d’une expérience réussie dans le domaine où je manque de confiance en soi, eh bien, je vais le créer. Je vais créer mon futur et le visualiser comme si je le vivais maintenant.

Une visualisation bien exécutée est une visualisation très puissante, très puissante ! Sous l’effet de la répétition, l’esprit y croit ; ce qui booste alors automatiquement la confiance en soi.

Une visualisation bien exécutée, qu’est-ce que c’est ? C’est une visualisation faite d’images, de sons, et de sensations. C’est à vrai dire un film que l’on regarde avec les yeux de l’esprit. C’est ce film qui va déclencher des émotions et amener l’esprit à y croire.

Un exemple pour que cela soit davantage clair ? Retournons à celui de la prise de parole en public : je vais commencer par m’imaginer dans une salle bondée de monde (images), je vais voir quelques visages (images), puis je vais m’imaginer debout, bien campé devant tout ce monde, le micro à la main (images).

Ensuite, je vais m’entendre parler d’une voix claire et ferme (sons), je vais voir mon auditoire me regarder avec intérêt, buvant pratiquement chacun de mes mots (images). Je vais me voir montrer quelque chose sur ma diapositive Powerpoint (images). Je vais entendre des gens me poser des questions de compréhension (sons).

Puis, je vais me voir sourire, heureux et épanoui (sensations). À la fin de ma prise de parole en public, je vais entendre les gens m’ovationner, m’acclamer à tout rompre (sons).

Je vais voir certains se diriger vers moi pour me féliciter : « Waooh ! Vous êtes un sacré orateur ! Un sacré orateur ! ». J’aimerai vous ressembler (images + sons). Je vais laisser le sentiment de puissance et de liberté m’envahir (sensations).

Puis, je vais crier haut et fort : « J’ai confiance en moi dans la prise de parole en public ».

Je vais me répéter cette visualisation 3 fois par jour, pendant 3 mois au minimum. Naturellement, jour après jour, à chaque fois que je vais visualiser, je sentirai ma confiance en soi s’accroître davantage. Progressivement, je vais en arriver à avoir envie de me jeter à l’eau et de parler, de parler, de parler… .

En somme,

Voilà donc 7 exercices décapants qui vont revigorer votre confiance en soi. J’espère qu’e certains vous aideront à vous améliorer et à être plus fort dans votre vie.

Alors ayez confiance en vous !!

Pour aller plus loin ...

Si vous voulez en savoir plus et si le sujet vous intéresse, ça vaut probablement le coup de découvrir le programme de Camille, psychologue diplômée d'état. En cliquant ci-dessous ...


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

annuaire top lienEl annuaireAnnuaire Annubel - Santé et Médecine