J’’améliore mon assertivité en disant « Je ne sais pas »


Obtenir un peu plus confiance en vous  dès ce soir ? 

C'est possible grâce à nos 4 videos gratuites 

 

Le fait d’être sincère et de dire sans rechigne et sans honte « je ne sais pas » est l’une des meilleures façons d’améliorer son assertivité .

Améliorez votre assertivité en assumant le "Je ne sais pas"
Améliorez votre assertivité en assumant le « Je ne sais pas »

La plupart des gens n’osent pas s’exprimer lorsqu’ils ne savent pas répondre à une question. Ils ont surtout peur des conséquences de cet « aveu », surtout lorsque l’interlocuteur est susceptible. Pourtant, l’ assertivité est un véritable art dans l’expression des besoins, des idées et des sentiments. Le fait de dire je ne sais pas avec en fait pleinement partie. Il ne faut donc pas en avoir honte.

En quoi consiste-t-il l’assertivité ?

« C’est une attitude à la fois d’affirmation de soi et de respect d’autrui.
Il s’agit d’assurer le respect d’autrui et celui de soi-même, l’affirmation de soi et l’humilité, la capacité à dire, autant que celle à entendre. L’assertivité est l’attitude dans laquelle le partage de points de vue différents devient possible sans conflits. »

Un individu assertif n’hésite pas à dire ce qu’il pense, à accepter les bons compromis, à dire lorsqu’il hésite ou qu’il ne sait pas répondre, ou même à être intransigeant parfois. Cette catégorie de personne ne se laisse jamais piétiner, et a bien la tête sur les épaules.

Dire « non » et « je ne sais pas » pour être encore plus assertif

Les personnes qui disent toujours oui et qui acceptent de faire quelque chose pour faire plaisir aux autres ne sont pas assertives. Savoir refuser, dire « non » et « je ne sais pas » de façon claire, diplomate, et sans nuire aux autres permet de renforcer sa personnalité et son caractère assertif.

Reconnaître ses incompétences pour avancer

Les gens qui nient toujours leur tort et qui pensent avoir constamment raison ont du mal à avancer, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel. Les gens qui savent reconnaître leur incompétence ont la capacité de s’améliorer, d’éviter de se vanter de faire des choses qu’ils ne savent même pas, et peuvent aider les autres.

En connaissant ses propres incompétences, une personne pourrait chercher à apprendre davantage pour enrichir ses connaissances et pour devenir compétent dans le domaine auquel il n’a pas brillé.



Le secret pour être à l’aise avec le « je ne sais pas »

Pour que votre « je ne sais pas »  passe plus naturellement et plus facilement dans une conversation, voici quelques formules qui vous seront utiles :

Je ne sais pas….

  • mais laissez moi le temps d’y réfléchir et je vous répondrai d’ici demain.
  • j’hésite, je suis partagé entre plusieurs propositions et je dois étudier la question à tête reposée.
  • il faut que je refasse le point à tête reposée sur les divers éléments, je te répondrai ensuite.
  • et comme je ne veux pas répondre à la légère, je vais prendre un temps de réflexion et on en reparle demain.
  • je dois prendre le temps pour me faire une idée précise de la situation avec ses tenants et ses aboutissants.

Conclusion

Le fait de refuser et de dire « je ne sais pas » n’a pas toujours une connotation négative. Lorsqu’une personne est sincère et qu’elle sait l’exprimer, ce refus peut l’aider à s’améliorer et à aller de l’avant.

Alors, exprimez-vous. Même lorsque vous n’en pensez… rien !!

Et vous, quelle est votre formule magique pour exprimer votre « je ne sais pas » ?

 

Pour aller plus loin ...

Si vous voulez en savoir plus et si le sujet vous intéresse, ça vaut probablement le coup de découvrir le programme de Camille, psychologue diplômée d'état. En cliquant ci-dessous ...


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

annuaire top lienEl annuaireAnnuaire Annubel - Santé et Médecine